LWA

Théâtre / création

Camille Bernon et Simon Bourgade écrivent et mettent en scène brillamment un théâtre épique, puissant et charnel. Les questions de société y sont abordées de manière sensible.

Présentation

Camille Bernon et Simon Bourgade écrivent et mettent en scène brillamment un théâtre épique, puissant et charnel. Les questions de société y sont abordées de manière sensible. Dans LWA, ils explorent, d’un point de vue historique, un des démons qui habite la société française : le racisme. De la xénophobie brutale aux réflexes paternalistes inconscients, il y apparaît comme le symptôme d’une blessure profonde où notre héritage colonial joue un rôle prédominant. Notre histoire et les structures mentales qu’elle a engendrées, parce que refoulées, hantent nos esprits et gangrènent nos imaginaires. Grâce à une équipe de six comédiens talentueux issus de la diversité de la France d’aujourd’hui, nous traverserons le premier soulèvement d’esclaves en Haïti au XVIIIe, la bataille d’Alger et les émeutes de 2005 : un cheminement revigorant au coeur de révoltes, un bouleversement intime au service de la curiosité et de l’intelligence.

Générique

Compagnie Mauvais Sang conception, texte et mise en scène Camille Bernon et Simon Bourgade Avec Salomé Ayache Nacima Bekhtaoui Ahmed Hammadi Chassin Bénédicte Mbemba Souleymane Sylla Jackee Toto scénographie Benjamin Gabrié son Vassili Bertrand Lumière Coralie Pacreau Vidéo José Gherrak Production déléguée La Compagnie Mauvais Sang. Production La Compagnie Mauvais Sang, Le Théâtre Paris Villette, L’Espace des Arts - Scène nationale de Chalon-sur-Saône. Coproduction Le Théâtre de Rungis (recherche de coproduction en cours) avec le soutien du Val-de-Marne et de la participation artistique du Jeune Théâtre National. Camille Bernon et Simon Bourgade sont artistes associés au Théâtre de Rungis pendant 3 ans, jusqu’en décembre 2022.

La presse en parle

"Une tragédie intense mêlant temps anciens et modernes dans un triptyque où se fracassent sur les murs des cités d’aujourd’hui les trois mots de la République française. (…) La force de ce spectacle cathartique tient sans doute au formidable engagement des comédiens qui honorent, à voix haute, la mémoire des fantômes des colonies." La Croix

"Sur un plateau qui gagne en profondeur, en dévoilant de lui-même de multiples strates comme autant de vérités cachées sous le tapis, les acteurs donnent la charge." TT - Télérama

"Une création envoûtante, moderne et plus que nécessaire, revenant aux racines des luttes antiracistes en France. (...) Excellents dans leurs jeux, ils sont tour à tour hypnotisants, glaçants et drôles." Toute la culture

"Édifiant, instructif et réussi. LWA frappe juste. Juste assez fort, juste au bon endroit." L’Oreille est hardie, podcast France tv

"Dans une très belle scénographie, très réussie et dynamique, les six jeunes comédiens s’emparent avec fièvre, de notre passé commun." FOUD'ART

"Les comédien·nes sont absolument investis dans leur rôle et leur mission à la fois politique et artistique. Spectacle voulu comme à la diable, avec beau feu d’artifice de délibérations sur l’histoire coloniale." HOTTELLO

"Camille Bernon et Simon Bourgade font œuvre et devoir de mémoire pour comprendre la violence systémique du racisme de notre présent. Un théâtre-citoyen habilement cousu, documenté." Un fauteuil pour l'orchestre

"Un spectacle des plus utiles, nourrissant la réflexion sur notre histoire commune, de nos trajectoires communes, en ces temps troublés." La Grande Parade

"C'est beau et rythmé. C'est un théâtre qui dénonce et qui revendique. Le corps et la voix, l'esprit et la lettre, le mépris et la lutte, tout est lié comme le miroir inversé de l'un à l'autre." La revue du spectacle

Autour du spectacle

Enseignants

CLASSE(S) CONCERNÉE(S)
lycée

accédez à la version standard du site