Legacy

Danse

Drôle et poignant, le duo image et outre jusqu’au grotesque différentes postures de soumission. À la fois revendicatif et poétique, théorique et puissamment incarné, la pièce exprime toute la modernité d’un art aussi maîtrisé qu’engagé.

Présentation

Legacy est né de l’absence criante des femmes africaines dans l’Histoire. Au milieu du public installé sur la scène, la pièce commence par la course d’une dizaine de femmes jetées à corps perdu dans l’effort. Ce mouvement exprime d’abord l’empêchement puis la tension monte, les muscles se contractent et les corps se dépouillent de ce qui les encombre pour apparaître seins nus. Ce choeur d’Amazones laisse ensuite place au ballet bouleversant de Nadia Beugré et Hanna Hedman, auquel le blues ironique de la musicienne Manou Gallo apporte un contrepoint percutant. À la fois drôle et poignant, le duo image et outre jusqu’au grotesque différentes postures de soumission : ce que l’homme impose à la femme, ce que le colon impose au colonisé, ce que le Blanc impose au Noir. Enfin commencent à circuler parmi le public quelques bouteilles d’un très bon rhum tandis que grondent les mots de la révolte. Revendicatif, poétique et puissamment incarné.

Générique

Chorégraphie Nadia Beugré interprètes Hanna Hedman et Nadia Beugré conception musicale et live Manou Gallo Dramaturgie Boris Hennion conception lumière et scénographie Erik Houllier Assistant Lumières anthony Merlaud Une coréalisation la Briqueterie CDCN du Val-de-Marne et Le Théâtre de Rungis. Coproduction Centre chorégraphique National de Roubaix, Centre chorégraphique National de Montpellier, FUSED – French–US Exchange in Dance, Festival d’automne à Paris, La Bâtie – Festival de Genève (CH), Théâtre Garonne, BIT Teatergarasjen (Bergen) House on Fire is supported by the Culture Program of the European Commission, Festival d’Avignon – Sujets à vif/ SACD, Le Théâtre de Nîmes, Fabrik Potsdam (DE), Le Parvis Scène nationale Tarbes-Pyrénées, PÔLE SUD, Centre de développement chorégraphique en préfiguration / Strasbourg. Avec le soutien d’ÉTAPE DANSE, initié par l’Institut Français d’Allemagne / Bureau du Théâtre et de la Danse et la fabrik Potsdam avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication / DGCA et la ville de Potsdam. Accueil studio // Ballet du Nord - Olivier Dubois / Centre Chorégraphique National de Roubaix Nord-Pas de Calais. Soutien DRAC Nord-Pas-de-Calais. Remerciements aux participantes pour leur implication dans le projet. Remerciements au Grand Studio (Bruxelles), au Tarmac – La scène internationale francophone (Paris), à l’association Pink Bra Bazaar.

La presse en parle

La danseuse et chorégraphe ivoirienne Nadia Beugré entend faire résonner son cri de rage, de révolte et de revendication. Rien que de la voir sur un plateau fait sentir la pression intime qui est la sienne. (…) Emportées par une course sans fin, sous influence de la tradition de la danse sacrée adjanou du pays Baoulé, les danseuses font miroiter une identité guerrière pour mieux affirmer leur liberté.
Télérama

accédez à la version standard du site