Ubu Roi

Théâtre

"Rock’n'roll ou classique, la musique donne le tempo de la pièce à l’instar des instrumentistes qui changent de couvre-chef comme on retourne sa veste. »  La Provence

Présentation

Merdre de Merdre ! Rien ne va plus au royaume de Pologne. Un couple infernal, double grotesque des époux Macbeth, a confisqué le pouvoir. Despote, résolument amoral, Père Ubu n'hésite pas à tout mettre en œuvre pour satisfaire un appétit sans limites. Agnès Régolo s'empare avec vigueur du chef-d'œuvre burlesque et radical du jeune Alfred Jarry. Elle fait résonner cette « pièce-dynamite » festive, critique encore explosive de nos rapports aux pouvoirs. La folie est présente à tous les étages, portée par l'énergie vive des acteurs et musiciens pour raconter cette épopée où le ridicule, le mensonge et la trahison sont de mèche. Ça se passe en Pologne et toute ressemblance avec faits et gestes d'aujourd'hui n'est pas fortuite. Le parti pris invite à regarder la pièce à l’aune de la société actuelle et interroge avec acuité notre époque.

Générique

Cie Du Jour au Lendemain Texte Alfred Jarry Mise en scène Agnès Régolo Avec Sophie Lahayville Catherine Monin Guigou Chenevier, Guillaume Saurel Pascal Henry Nicolas Gény Antoine Laudet Kristof Lorion et Guillaume Saurel Musique Guigou Chenevier, Guillaume Saurel Costumes Christian Burle Lumières, Scénographie Erick Priano Coproductions Théâtre Joliette – scène conventionnée, La Garance – scène nationale de Cavaillon, Pôle Arts de la Scène – Friche La Belle de Mai. Soutiens Ville de Marseille, Région SUD PACA, Départemental 13, ADAMI, SPEDIDAM, FIJAD. Mécénat Accord Immobilier.

La presse en parle

« Sur scène, deux actrices, quatre acteurs, dans l'élan d'un jeu imprévisible, sec, drôle et menaçant. Des personnalités diverses mais avec le même grain de folie indispensable à déployer la sauvagerie du geste d'Alfred Jarry. A leurs côtés, deux musiciens interprétant des partitions de leur création, musiques brutes et savantes, loufoques et mordantes. » Midi Libre

« Ce spectacle interroge avec acuité notre époque. Rock’n'roll ou classique, la musique donne le tempo de la pièce à l’instar des instrumentistes qui changent de couvre-chef comme on retourne sa veste. »  La Provence

Autour du spectacle

accédez à la version standard du site